Plusieurs pays d'Europe de l'Est font bloc contre les migrants en provenance du Maroc

Plusieurs pays d'Europe de l'Est font bloc contre les migrants en provenance du Maroc
Source : huffpostmaghreb.com
08/02/2019 11:02

L'Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie et la Pologne veulent agir au Maroc "de manière très spécifique".

Agencia EFE

IMMIGRATION - L’Allemagne et les quatre pays du groupe de Visegrád (V4) font une alliance pour planifier un projet de développement au Maroc afin de lutter contre la migration de l’Afrique du Nord vers l’Europe, ont annoncé ce vendredi à Bratislava, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre slovaque Peter Pellegrini.

“Nous devons agir sur les causes de la migration ou de l’exil, et c’est pourquoi, à l’avenir, nous nous consacrerons à ce projet avec le Maroc”, a déclaré Merkel lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet des chefs de gouvernement de l’Allemagne et des pays du V4, à savoir la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie et la Pologne. 

“Nous voulons déclarer que nous collaborons dans la lutte contre les racines de la migration”, a déclaré la chancelière allemande après avoir reconnu que l’Union européenne (UE) avait commencé ses “activités” dans le royaume. “Le Maroc est un pays d’où proviennent de nombreux réfugiés et c’est pourquoi nous voulons y agir de manière très spécifique”, a-t-elle ajouté, sans toutefois donner de détails sur le projet.

Le chef du gouvernement slovaque a pour sa part simplement indiqué qu’il était prévu de créer un fonds monétaire et une structure administrative et qu’ils espéraient pouvoir le concrétiser dans un avenir proche, précise l’agence de presse espagnole EFE. 

Merkel a toutefois indiqué que l’accord conclu était exemplaire et que le V4 et l’Allemagne “souhaitaient renforcer leur coopération également dans ce domaine”, faisant ainsi allusion aux positions politiques pourtant très éloignées entre Berlin et les quatre autres capitales.

Les États de Visegrád hésitent à accorder l’asile aux réfugiés ou à accepter les migrants, surtout s’ils viennent du Moyen-Orient ou d’Afrique, et les gouvernements polonais et hongrois ont vivement critiqué Merkel pour sa politique de 2015, lorsque l’Allemagne a ouvert ses frontières à des centaines de milliers de réfugiés qui ont emprunté la route des Balkans, relève EFE.

Le V4 est resté catégorique dans son refus d’accepter des quotas obligatoires de relocalisation des demandeurs d’asile parmi tous les partenaires de l’UE proposés par la Commission européenne en 2015, et plaidait pour un renforcement du contrôle des frontières extérieures du pays avec un bloc communautaire pour arrêter l’immigration.

“Nous avons besoin d’une migration légale ainsi que de la défense des frontières, pour lesquelles il est nécessaire d’entretenir de bonnes relations avec les voisins, et l’un d’entre eux est le Maroc”, a conclu Angela Merkel.

Le Maroc n’a, pour sa part, pas encore annoncé de partenariat ni de coopération avec ces cinq pays.




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale