Trop d’ennui modifie-t-il notre cerveau ?

Trop d’ennui modifie-t-il notre cerveau ?
Source : Sciencesetavenir.fr
01/03/2019 09:05

Plus d'un Français sur deux dit s'ennuyer au travail. Cette forme d'inactivité réduit nos capacités intellectuelles et nous prédispose à des affection psychologiques.

"Bon, ce serait pas bientôt l'heure d'une pause café ?" Plus d'un Français sur deux s'ennuie au travail selon un sondage réalisé par l'agence de recrutement QAPA et publié au mois de février 2019. En tout, ils sont 63% à ressentir de l'ennui dans leur activité professionnelle. Parmi eux 28% vont même jusqu'à décrire leur travail comme "très ennuyeux". Un sentiment désagréable de ne servir à rien et trouver le temps très long. Mais à force de passer plusieurs heures par jour à dépérir au travail, l'ennui pourrait-il avoir un effet, bon ou mauvais, sur notre cerveau ?

 

Des résultats parfois moins bons 

Les travaux réalisés jusqu'à présent tendent à montrer que l'ennui entraîne un déficit de l'attention. Et ce dernier conduit à nous faire faire des erreurs. En 2014, un groupe de chercheurs de l'université de Munich en Allemagne ont expliqué avoir suivi 424 étudiants pendant toute une année académique. Ils ont mesuré leurs niveaux d'ennui et y ont associé leurs résultats d'examens. "L'équipe a démontré l'existence d'un cycle dans lequel l'ennui conduisait à des résultats moins bons aux examens, ce qui baissait le taux d'engagement dans la classe dans leur cours et un niveau d'ennui encore plus élevé", explique un article publié dans la revue scientifique Nature. Des résultats similaires peu importe le genre, l'âge ou le sujet étudié par les élèves.

Une autre étude a été menée sur un simulateur de conduite par des spécialistes de la psychologie à l'University of West Florida. Ces derniers ont montré que les personnes qui ressentaient le plus d'ennui roulaient à une vitesse plus élevée que les autres, avaient besoin de plus de temps pour répondre à des dangers et franchissaient plus fréquemment la ligne centrale. Difficile cependant de savoir exactement quels mécanismes exacts influent sur le cerveau. "Les chercheurs espèrent comprendre plus en profondeur ce qu'est l'ennui, la façon dont il se manifeste dans le cerveau et comment ses liens avec des facteurs comme le self-contrôle", poursuit l'article de Nature...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale