Eel energy : une manière ondulante de produire de l’électricité

Eel energy : une manière ondulante de produire de l’électricité
Source : Sciencesetavenir.fr
05/03/2019 09:05

De forme totalement innovante, la membrane ondulante développée par la start-up Eel energy utilise de façon originale la force des courants pour produire de l’électricité.

"Nous arrivons au stade de la maturité industrielle et nous espérons arriver sur le marché de l’électricité renouvelable à la fin 2019", a annoncé jeudi 28 février Franck Sylvain, directeur général de Eel energy(Eel signifie "anguille" en anglais). L’hydrolienne que présente la jeune société de 8 salariés ne ressemble à rien de connu. Fixée à un support en acier immergé, une membrane contrainte par deux barres d’acier ondule au gré du courant, faisant monter et descendre un axe actionnant une génératrice de courant. Le premier prototype commercial vient d’être testé avec succès dans un bassin de l’Ifremer à Boulogne-sur-mer. Pour un coût de 30.000 euros, cette unité développe une puissance de 2 à 3 kiloWatts, soit de quoi alimenter une dizaine de foyers. "Le coût de l’électricité produite est inférieur à 150 euros le MégaWatts/heure et ce avant les gains attendus d’une production en série", poursuit Franck Sylvain. Des économies d'échelle qui seront nécessaires, le solaire et l’éolien oscillant aujourd’hui entre 50 et 70 euros du MWh, le nucléaire version EPR étant autour de 100 euros.

Simple en apparence, la mise au point de ce prototype a nécessité 7 ans d’ingénierie. "Le principe, c’est de profiter de la pression du courant pour faire onduler ce support et transformer ainsi une énergie cinétique en énergie mécanique puis électrique", résume Martin Trash, un des trois thésards qui ont participé au développement de l’hydrolienne. C’est le modèle du drapeau flottant au vent qui a inspiré l’inventeur de cette machine, Jean-Baptiste Drevet. "Je suis à l’origine de la technologie des membranes ondulantes utilisées dans les pompes cardiaques  CorWave qui permettent un flux sanguin naturel, explique Jean-Baptiste Drevet. Avec cette machine, j’ai inversé l’idée : ici, c’est le fluide qui actionne la pompe". Pendant des mois, l’inventeur a testé son idée dans sa baignoire. Puis une fois convaincu que cela marchait, il a trouvé les investisseurs pour créer Eel Energy en 2011...




Tech/Médias Voir tous les articles
Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale