Mark Zuckerberg annonce un nouveau Facebook

Mark Zuckerberg annonce un nouveau Facebook
Source : LesInfos.ma
07/03/2019 16:05

Le patron du réseau social mondial, Facebook, promet un virage radical de sa plateforme. Sous pression et sous le coup de polémiques incessantes depuis près de deux ans, Mark Zuckerberg annonce désormais un Facebook plus « intime » et « soucieux de la protection de la vie privée ». Une déclaration qui laisse de nombreux spécialistes sceptiques.

C'est un pari risqué qu'entreprend le patron de Facebook. Dans un long message publié mercredi sur sa page officielle, Mark Zuckerberg annonce qu'il choisit de recentrer davantage sa plateforme aux 2,3 milliards d'utilisateurs autour des services de messageries privées. L'idée principale consiste à « bâtir une plateforme plus unifiée entre les différents services (Facebook, Instagram, Messenger, WhatsApp), plus simple, plus éphémère et donnant la primauté aux messageries privées, par opposition au traditionnel fil d'actualités », indique la même source.

Revirement indispensable

Ce changement de stratégie radical intervient en réponse aux principaux problèmes rencontrés par Facebook, sous le feu des critiques et scandales incessants « autour de sa gestion jugée pour le moins opaque des données personnelles de ses utilisateurs » ; tandis que le PDG affronte également un changement de mentalités et d'attitude des internautes, qui penchent davantage pour les « modes de communication plus intimes que le " fil d'actualités " Facebook ».

Le choix de Zuckerberg s'apparente à un pari risqué : se détourner du fil d'actualités et prôner le cryptage de l'accès aux données personnelles en favorisant les messageries privées impactent directement le modèle économique de la plateforme. Par ailleurs, c'est essentiellement le fil d'actualités de Facebook qui lui offre le plus d’opportunités en termes de publicités, sa principale ressource financière. « Les communications privées des gens devraient être sûres. Le cryptage de bout en bout empêche quiconque - nous aussi - de voir ce que les gens partagent sur nos services », assure le jeune multimilliardaire.

Facebook, qui vient de fêter ses 15 ans, est contraint d'améliorer son image et de trouver de nouvelles façons de grandir et de gagner de l'argent. Conscient, qu'il ne pourra pas éternellement compter sur la publicités ciblée grâce aux données personnelles, Mark Zuckerberg entend miser entre autres sur les paiements électroniques, les messages échangés avec les entreprises ou le e-commerce.

« Quand je pense à l'avenir d'internet, je pense qu'une plateforme de communication centrée sur le "privé" va devenir encore plus importante que les plateformes ouvertes d'aujourd'hui », estime le multimilliardaire, exposant ainsi ses nouveaux principes pour les années à venir.

« Aujourd'hui, nous voyons déjà que les messages privés, les "stories" éphémères et les petits groupes sont de loin les formats de communication en ligne qui croissent le plus vite », relève le chef d'entreprise, qui promet de rendre possible les échanges de messages privés entre Instagram Direct, Messenger et WhatsApp.

« Dans quelques années, je m'attends à ce que les futures versions de Messenger et WhatsApp deviennent les moyens principaux de communication sur le réseau Facebook », ajoute-t-il.

L'impression d'être mené en bateau

Depuis plusieurs mois, le jeune patron tente de convaincre de sa bonne foi. Un exercice complexe au regard des nombreux scandales d'utilisations des données personnelles des internautes et aux mauvaises performances de Mark Zuckerberg au cours des audits et audiences dont il a fait l'objet. Même « si nous n'avons pas actuellement une bonne réputation quant à notre capacité de construire des services protecteurs de la vie privée (...), nous pouvons évoluer pour construire les services que veulent vraiment les gens », assure Mark Zuckerberg. Cette évolution présentée comme une orientation incontournable le place face à un important dilemme pour « tenter de concilier des principes parfois contradictoires, tout en y trouvant son intérêt ». Malgré ses assurances et sa volonté affichée d'apprendre de ses erreurs, le patron ne convainc pas les observateurs. Le professeur à l'université de New York Scott Galloway, réputé pour être très critique des géants d'internet, a simplement tweeté : « Pourquoi j'ai l'impression qu'on me ment », avec un lien vers le texte de Mark Zuckerberg.

Le site spécialisé Techcrunch également acerbe quant aux annonces de revirement du réseau social  écrit pour sa part que « sa société [Facebook, ndlr] vient de découvrir un concept appelé vie privée et y a vu une opportunité ». La controverse semble désormais faire partie de l'ADN du réseau social, qui ne verra selon son patron cette mue s'opérer que dans quelques années.

Tech/Médias Voir tous les articles
Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale