Evolution du Covid-19 au Maroc

7833
confirmés
205
décès
5893
guérisons
Covid-19: 434 guérisons et 26 nouveaux cas au Maroc en 24h Assurances: le Groupe Holmarcom fusionne ses compagnies Atlanta et Sanad Covid-19: le Japon lance des essais d’anticorps sur 10.000 personnes Inwi et HUAWEI s'allient pour l'optimisation des réseaux au Maroc La FMEF lance une campagne de sensibilisation digitale sur la gestion de la crise Lancement de «Wiqaytna», l'appli marocaine de notification d'exposition au Covid-19 DGSN: opération exceptionnelle de réalisation des CIN pour les MRE Mort de George Floyd : Les rues américaines continuent de s'embraser Les meilleures astuces pour vous rafraîchir durant cet été Washington inculpe 28 Nord-Coréens pour le détournement de 2,5 milliards de dollars

Médicament contre la calvitie : vers une action en justice contre MSD

Médicament contre la calvitie : vers une action en justice contre MSD
Source : Sciencesetavenir.fr
12/03/2019 11:06

3 patients qui ont pris du finastéride, un médicament anti-calvitie, s'apprêtent à lancer un référé contre MSD, le laboratoire qui le commercialise. Ils se disant victimes d'effets indésirables irréversibles.

Le médicament finastéride, prescrit contre la calvitie, est commercialisé sous la marque Propecia et ses génériques. Trois anciens utilisateurs, qui se disent victimes d'effets indésirables, veulent lancer un référé contre le laboratoire qui le commercialise, MSD, filiale de l'Américain Merck. Leur avocat Charles-Joseph Oudin a annoncé que cette procédure en urgence doit être lancée dans les jours qui viennent auprès du tribunal de grande instance de Nanterre.

 

Une procédure pour, notamment, militer pour le retrait du marche du finastéride

Les patients concernés se disent victimes d'"effets indésirables graves" tant physiques (baisse de la libido, absence d'érection) que psychiques (dépression pouvant aller jusqu'au risque suicidaire), qui ont "la spécificité d'être irréversibles, même après arrêt du traitement", selon l'avocat. Maître Oudin a précisé qu'au total une soixantaine de patients ont contacté son cabinet pour intenter une action contre MSD mais aussi contre l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux et, "dans certains dossiers, contre quelques médecins prescripteurs". L'objectif d'une procédure en référé est d'obtenir des indemnisations mais aussi "de militer pour le retrait des autorisations de mise sur le marché" du médicament car "les effets positifs du médicament ne justifient pas les risques" encourus, a ajouté l'avocat...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale