En Côte d’Ivoire, l’opération « Yako ! » indemnise les victimes de la crise post-électorale

En Côte d’Ivoire, l’opération « Yako ! » indemnise les victimes de la crise post-électorale
Source : lemonde.fr Afrique
13/03/2019 11:00

Depuis 2017, 3 000 personnes ont reçu chacune un chèque de 1 500 euros pour « les droits violés, les dommages subis et les outrages endurés » entre 2010 et 2011.

« Ce fonds a complètement changé ma vie », exulte Mariam Cissé, qui est veuve. L’opération d’indemnisation des victimes de la crise post-électorale de 2010-2011 connaît un franc succès en Côte d’Ivoire, où les bénéficiaires se disent toutefois inquiets d’un retour des violences, à un an de la présidentielle.

« J’étais désespérée, après le décès de mon mari. J’étais mendiante. Je quémandais de gauche à droite pour nourrir mes enfants »,témoigne-t-elle, assise dans sa petite boutique de lingerie dans le quartier populaire de Yopougon à Abidjan, théâtre de nombreuses exactions durant la crise post-électorale. « Grâce au fonds j’ai pu ouvrir une boutique. J’arrive à me prendre en charge et à scolariser mes enfants », raconte-t-elle, entourée de ses enfants. « Ce commerce m’a redonné goût à la vie, je me sens naître de nouveau », raconte la quinquagénaire en écrasant une larme, assise devant une petite maison délabrée.

La Côte d’Ivoire a connu une décennie de troubles entre 2002 et 2011, avec un pays coupé en deux entre pouvoir et rebelles. Les tensions ont culminé avec la crise post-électorale de 2010-2011 qui a « fait 3 248 morts et plus de 1 000 blessées et invalides », selon la ministre ivoirienne de la solidarité et de la cohésion sociale, Mariatou Koné, qui pilote l’opération de « réparation des préjudices »alimentée par un fonds gouvernemental de 15 millions d’euros. Le pays, première économie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui regroupe huit pays, a connu des crises depuis 1990 et l’avènement du multipartisme, « mais c’est la première fois […] que l’on effectue des réparations de préjudices », précise-t-elle...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale