La saison 2 de The OA hypnotise Séries Mania

La saison 2 de The OA hypnotise Séries Mania
Source : Premiere.fr Series
25/03/2019 10:00

La série phénomène de Brit Marling a dévoilé ses nouveaux épisodes sur grand écran, hier soir, à Lille.

L'Ange Originel est arrivé à Lille. 48 heures après sa mise en ligne sur Netflix, la saison 2 de The OA était à découvrir hier soir, au Festival Séries Mania. Les deux premiers épisodes ont été projetés sur le grand écran de l'UGC et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on est ressorti hypnotisé.

De toutes les façons, qu'on adore ou qu'on déteste, qu'on la trouve génialement WTF ou incroyablement grotesque, superbement ésotérique ou bêtement imbitable, The OA ne laisse personne indifférent ! C'était déjà le cas avec la première saison, OVNI totalement inattendu de la fin d'année 2016. Et c'est encore le cas, deux ans et demi plus tard, avec cette saison 2.

On retrouve Prairie Johnson, qui, après la fusillade du lycée, a carrément changé de dimension ! Grâce à ses cinq amis et à la fameuse danse magique, elle a pu quitter son corps mourant et se retrouver dans celui d'une autre "Nina Azarova" (souvenez-vous, c'est son vrai nom de naissance, en Russie), habitant San Francisco. Mais cette autre version d'elle-même, qui n'a pas eu du tout la même vie, a également quelques sérieux problèmes à résoudre. Elle est d'ailleurs internée et le psy qui la traite n'est autre que... le Dr Percy ! Très vite Prairie / Nina va réaliser que Hap, son ravisseur, qui l'a torturé pendant 7 longues années sous terre, a lui aussi fait le grand saut. Lui aussi est passé dans cette dimension et il y continue ses sinistres expériences...

Avec ce simple résumé des premières minutes, vous comprenez déjà que la saison 2 de The OA saute à pieds joints dans le fantastique. Là où la saison 1 misait beaucoup sur les non-dits, les évocations, l'imaginaire et jouait avec un doute permanent, la suite a quelque chose de beaucoup plus assumée, du moins dans ses premiers épisodes. Si l'on a pu s'interroger à l'époque - appuyé par la découverte des livres sous le lit de Prairie dans le final - sur les propos de la jeune captive libérée, sur la fiabilité de l'Ange Originel et son histoire farfelue, la réponse concrète livrée dès le début de la saison 2 s'impose comme une vérité presque terre-à-terre, par rapport à la folie insaisissable des chapitres précédents. Clairement moins poétique, la série délaisse complètement la métaphore pour rentrer dans un style SF plus prosaïque...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale