Cachez ce sein que je ne saurais voir: des sirènes rhabillées en Indonésie

Cachez ce sein que je ne saurais voir: des sirènes rhabillées en Indonésie
Source : nouvelobs.com
26/03/2019 12:02

Deux statues de sirènes aux seins nus qui trônaient depuis des années dans un parc de loisir indonésien ont été revêtues d'un bustier doré au grand étonnement des visiteurs, une initiative prise par la direction qui a invoqué la sensibilité locale.

Les statues du parc Ancol Dreamland doivent respecter "les valeurs orientales", ont expliqué les responsables du parc situé dans la périphérie de la capitale indonésienne Jakarta.

Les bustes avaient initialement été juste couvertes d'un tissu doré, mais après que des visiteurs ont eu l'idée de les dénuder à nouveau, elles ont été reléguées dans une zone moins fréquentée du parc, a précisé une source locale à l'AFP.

"Il n'y a pas eu de pressions d'un groupe ou un autre", a assuré mardi Rika Lestar, la porte-parole d'Ancol Dreamland interrogée par l'AFP.

"Ancol s'efforce d'être un parc d'attraction et un lieu de loisir pour les familles", a-t-elle plaidé.

Mais cette nouvelle politique a été moquée par de nombreux habitants.

"C'est Ancol. Personne ne va commettre un adultère avec ses yeux en regardant les seins des sirènes", a ironisé le comédien Soleh Solihun sur Twitter.

Interrogée par le journal Kompas, la porte-parole du parc avait souligné que "selon la culture orientale ce n'était pas approprié". "Nous avons rendus (les sirènes) plus convenables"...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale