Une centaine de migrants errent en Méditerranée depuis plus d’une semaine

Une centaine de migrants errent en Méditerranée depuis plus d’une semaine
Source : Lesinfos.ma
09/08/2019 15:15

Accueillie par le navire humanitaire Open Arms, une centaine de migrants vivent un calvaire sans fin depuis plus d’une semaine maintenant. Pour cause, plusieurs pays européens ont refusé que le navire accoste dans leurs ports.  

La situation en Méditerranée est de plus en plus infernale pour les ONGs, devenues indésirables. L’ONG catalane Proactiva Open Arms est l’une d’elle. Interdite de navigation durant plusieurs mois, l’ONG a pu reprendre le large en avril dernier, pour apporter du matériel humanitaire en Grèce.

Lors de son périple, l’ONG a porté secours à plus d’une centaine de migrants au large des côtes libyennes. Depuis le 2 août, le navire de l’ONG demande de l’aide aux pays européens. Mais aucun ne semble prêt à ouvrir ses frontières, à commencer par Malte qui a manifesté son refus catégorique.

«Malte a nié le droit au débarquement et l’Italie ne répond pas», a expliqué l’ONG espagnole sur Twitter. L’Italie a fini par répondre aux sollicitations des associatifs. Par le biais d’un tweet, Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur, suggère à l’association de se rendre en Espagne «qui a donné le navire à l’ONG et où certains maires ont manifesté leur accord», pour le débarquement du navire.

Indésirable en tout lieu

Pourtant, bien que l’ONG soit espagnole, le pays ibérique s’oppose aussi au retour du navire sur ses côtes. La vice-présidente par intérim du pays, Carmen Calvo, a expliqué que «Madrid n'avait pas à être leader sur ce dossier (…) Nous n’avons pas à le faire», rapporte Info Migrants.

En effet, le navire est interdit d’accoster en Espagne, «sous peine d’une amende, pour infractions à la sécurité maritime ou à la gestion du trafic maritime, pouvant aller jusqu’à 900 000 euros», précise la même source. Pour cause, Proactiva Open Arms devait se contenter de livrer du matériel humanitaire en Grèce et ne pouvait se rendre sous aucun prétexte dans la zone de recherche et de sauvetage (SAR zone) au large de la Libye, conclut-on de même source.

Pour l’heure, le navire espagnol se trouve près de l’île italienne de Lampedusa. Les migrants et membres de l’équipage seraient, au terme d’une semaine en mer, dans de très mauvaises conditions physiques, lamentent les associatifs. Le médecin à bord, Iñas Urrusolo, explique que «les températures élevées et l'humidité provoquent des cas de déshydratation et quelques évanouissements, ainsi que des cas d'anxiété».

«Nous ne nous reconnaissons pas dans cette Europe, dans ses États lâches, dans sa politique vide. La lutte pour leurs droits est également la lutte pour les nôtres. Aidez-nous», a plaidé l’ONG. Et d’ajouter «il est inacceptable que les vies d'hommes, de femmes et d'enfants continuent d'être ignorées et que les conventions internationales continuent, elles aussi, d'être systématiquement violés».

Le message a été entendu par la star planétaire et militant, Richard Gere, qui est arrivé à Lampedusa jeudi et s’est rendu par surprise dans le navire en apportant de la nourriture, rapportent les médias locaux. L’acteur américain animera une conférence ce samedi, dans le but de sensibiliser la population à la situation désastreuse en mer Méditerranée.

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale