Evolution du Covid-19 au Maroc

556
confirmés
33
décès
15
guérisons
Covid-19 : Le bilan grimpe à 534 cas confirmés au Maroc et 33 décès au total Le Mondial de l’automobile 2020 est annulé La Bourse de Casablanca en quasi-stagnation APEBI : 17 projets sélectionnés dans le cadre du HackCovid Confinement : Le CCM propose 25 films en streaming gratuit Collecte de fonds pour aider les startups à implémenter des solutions contre le Covid-19 Les JO de Tokyo débuteront le 23 juillet 2021 “Allô 300” : 9.500 appels par jour en moyenne Abbott, un test du Covid-19 en 5 minutes Confinement : L'ONU alerte sur l'accroissement du risque de violence domestique

FMI et Banque mondiale appellent à la suspension des paiements des dettes des pays pauvres

FMI et Banque mondiale appellent à la suspension des paiements des dettes des pays pauvres
Source : Lesinfos.ma
25/03/2020 18:05

Le Groupe de la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont appelé, ce mercredi 25 mars, tous les créanciers bilatéraux officiels à suspendre les paiements de dettes des pays pauvres emprunteurs de l'Association internationale de développement IDA afin de leur permettre de répondre à la pandémie de coronavirus.

La Banque mondiale et le FMI indiquent que cette mesure « permettra de répondre aux besoins immédiats de liquidité des pays IDA pour relever les défis posés par l’épidémie de coronavirus et donnera le temps d’évaluer l’impact de la crise et les besoins de financement de chaque pays ». 

 

Ainsi, les deux parties ont appelé « tous les créanciers bilatéraux officiels à suspendre les paiements de la dette des pays IDA qui demandent un sursis et ce, avec effet immédiat et conformément aux lois nationales des pays créanciers ».

 

Proposition d’action globale

 

« Nous invitons les dirigeants du G20 à charger le GBM et le FMI de procéder à ces évaluations, notamment d'identifier les pays dont la dette n'est pas viable et de préparer une proposition d'action globale par les créanciers bilatéraux officiels pour répondre aux besoins de financement et d'allégement de la dette des pays emprunteurs de l'IDA. Nous demanderons l'approbation de la proposition au Comité de développement lors des Réunions printanières (16-17 avril) », précisent les deux institutions.

 

La même source souligne qu’il est crucial d’alléger la pression sur ces pays surtout que le coronavirus est « susceptible d'avoir de graves conséquences économiques et sociale », notamment pour les pays pauvres, qui représentent un quart de la population mondiale et les deux tiers de la population mondiale vivant dans l'extrême pauvreté.

 

 

Matar Bensalmia

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale