Evolution du Covid-19 au Maroc

212038
confirmés
3572
décès
174911
guérisons
7 conseils pour prendre soin de vos yeux Afrique du Sud : Le président Ramaphosa se met en quarantaine La Chambre des conseillers condamne l'atteinte aux sacralités de l'Islam Chefchaouen : Plus de 34 MDH pour le développement des communes soulaliyates Industrie : L'indice des prix à la production en quasi-stagnation Les Émirats Arabes Unis annoncent l'ouverture d'un consulat général à Laâyoune Un gardien de prison tué par un membre de la cellule terroriste démantelée à Témara La reprise du site Bombardier Casablanca par Spirit Aerosystems actée Covid-19 : Le Maroc franchit la barre des 200.000 cas PLF 2021 : L'opposition reproche au gouvernement son manque d'audace

Mali : L'ex-ministre de la Défense Bah N'Daw désigné président de la transition

Mali : L'ex-ministre de la Défense Bah N'Daw désigné président de la transition
Source : Lesinfos.ma
23/09/2020 12:15

Un mois après le coup d'Etat au Mali, l'ancien ministre de la Défense, Bah N'Daw, a été désigné ce lundi 21 septembre président de transition du pays par le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), mis en place par la junte au pouvoir.

"La cérémonie de prestation de serment aura lieu le vendredi 25 septembre", a indiqué le Colonel Assimi Goïta, président du CNSP, qui a pour sa part, été nommé vice-président de transition.
 
Les Etats de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), réunis le 15 septembre dernier à Accra en session consultative, avaient fait part de leur souhait de confier la présidence à une autorité civile de transition dans les prochains "jours" au Mali.
 
La levée des sanctions de la CEDEAO en ligne de mire
 
La CEDEAO lèverait les sanctions dès que les civils seraient en place pour prendre le relais, avait affirmé le président ghanéen Nana Akufo-Addo qui assure la présidence tournante du bloc régional. "Nous espérons que nous parlons de jours et non de semaines", a t-il ajouté.
 
Des éléments de l'armée malienne avaient arrêté le président Ibrahim Boubacar Keita et plusieurs membres du gouvernement le 18 août dernier, et seulement quelques heures après son arrestation, l'ancien président avait annoncé sa démission ainsi que la dissolution du parlement et du gouvernement.
 
La CEDEAO avait alors sanctionné le Mali en imposant la fermeture des frontières de ses Etats membres avec le Mali et l'arrêt des flux financiers et commerciaux. 

 

Fatima-Zahra Coundi

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale