"Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne" : L’essai percutant de Kaoutar Harchi

Source : Lesiteinfo.com
13/09/2016 09:00

Auteure de trois romans remarqués parmi lesquels « L’ampleur du saccage » et « A l’origine notre père obscur », Kaoutar Harchi, chercheuse rattachée au laboratoire du Cerlis (Université Paris- Descartes CNRS) publie aux éditions Pauvert un essai mettant en cause la discrimination dont souffrent les écrivains maghrébins d’expression française.

« J’écris en français pour dire aux Français que je ne suis pas français » clamait, frondeur, l’écrivain algérien Kateb Yacine. Dans l’essai de Kaoutar Harchi, Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne – Des écrivains à l’épreuve, dont le titre est emprunté au philosophe Jacques Derrida, la sociologue prolonge la réflexion de l’auteur du Polygone étoilé et de Nedjma pour analyser ce qu’implique le choix plus ou moins imposé d’écrire une langue qui est héritée de l’histoire politique de la colonisation et qui se pense, depuis l’époque romantique ayant achevé le sacre de l’écrivain, comme le vecteur d’une littérature universelle.

Cinq écrivains algériens sont convoqués pour tenter de penser comment se constitue ce que la critique littéraire Pascale Casanova appelait « la république mondiale des lettres » dont l’un des centres de diffusion, d’élection et de fabrication de l’universel littéraire serait situé, pour tout écrivain francophone, à Paris. Commençons par rappeler que contrairement à ses voisins tunisiens et marocains, l’Algérie a été française pendant cent trente deux ans. L’abandon du français au profit d’une arabisation de l’enseignement, au lendemain de l’indépendance, scella en partie le destin des écrivains auxquels l’auteur s’intéresse. Chacun à leur façon, Kateb Yacine, Assia Djebar, Rachid Boudjedra, Kamel Daoud et Boualem Sansal, eurent recours à la langue de l’oppresseur qu’ils transformèrent peu ou prou en « butin de guerre » et qu’ils cherchèrent à transvaluer. ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale