Au Maroc, la décompensation ne sera pas pour 2017

Au Maroc, la décompensation ne sera pas pour 2017
Source : Huffpost Maghreb
08/11/2016 18:15

Nous sommes le 20 juin 1981. Casablanca est en état de siège et la tension sociale est à son comble. La police anti-émeutes tire des balles réelles sur des manifestants venus protester, à l'appel des syndicats de l'Union marocaine du travail (UMT) et de la Confédération démocratique du travail (CDT), contre une augmentation drastique des prix de produits alimentaires de base.

Bilan des émeutes: une centaine de morts selon les chiffres officiels, des centaines selon les associations civiles. Quelques jours auparavant, le Maroc, frappé alors par une vague de sécheresse sans précédant, avait décidé brusquement de réduire ses subventions à certains produits de grande consommation, dont le blé, l'huile, le sucre et le beurre. Cette mesure, dictée alors par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, a fait que le prix de la farine, entre autres, a augmenté de 50%. Les temps ont changé, mais le sujet reste sensible Aujourd'hui, les temps ont changé, et une émeute n'est à l'évidence pas à l'ordre du jour, mais le Maroc semble tout à fait prudent sur l'épineux dossier de la décompensation. Certes, sous le gouvernement Benkirane, le pays a réussi en 2015 à décompenser entièrement les prix des carburants, décidés désormais par la loi de l'offre et la demande. Mais le même processus qui devait suivre de manière progressive il y a près d'un an pour le gaz butane, le sucre et le blé tendre, est toujours au point mort. Car malgré une légère baisse de la dotation totale prévue pour 2017 au titre de la compensation, le sucre, la farine et le gaz butane seront toujours subventionnés par l'Etat.

"Aucune décision n'a été encore prise pour la décompensation de ces produits. Chaque année, des estimations sont faites pour décider du montant qui sera consacré à la compensation. Cela a été fait aussi pour l'année 2017", explique le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, joint par le HuffPost Maroc.  ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale