Marché obligataire : Le désamour des entreprises non financières

Marché obligataire : Le désamour des entreprises non financières
Source : Le360.ma
24/11/2016 00:15

En 2016, aucune émission n’a eu lieu, alors qu’en 2015 l’encours avait atteint 4,4 milliards de DH. Il faut dire que le contexte est peu favorable, même pour le crédit bancaire.

Les émissions sur le marché obligataire se font plus rares depuis le second semestre. Dans son édition du jour, L’Economiste constate qu’à part quelques établissements financiers (7 opérations au total), aucune entreprise non financière n'a sollicité le marché. En 2015, elles avaient mobilisé 4,4 milliards de DH sur ce compartiment. «Certes, Alliances et Maghreb Steel ont recouru au marché pour restructurer leur dette. Par contre, Oulmès, Afriquia Gaz ou encore l'ONCF y étaient venus pour financer leurs investissements».

Le faible intérêt pour l’obligataire se maintient, en dépit de conditions de financement attractives. «Les dirigeants sont très peu portés sur l'investissement, ce qui impacte les levées de fonds sur l'ensemble des compartiments». Le crédit bancaire lui aussi souffre du ralentissement de l'activité. ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale