Maroc : Sept secrétaires généraux de plusieurs ministères subitement évincés à leur tour !

Maroc : Sept secrétaires généraux de plusieurs ministères subitement évincés à leur tour !
Source : Lesinfos.ma
13/11/2017 18:20

Après la longue vague de limogeage qui a frappé le gouvernement marocain, par volonté royale, sept nouveaux secrétaires généraux de plusieurs ministères ont subi le même sort, dont le secrétaire général du chef du gouvernement, Abdelouahed Fikrat. Y aurait-il de nouvelles purges à l’avenir ?

Grâce aux promesses non tenues dans la réalisation du Projet Al Housseima Manarat Al Moutawassit, plusieurs ministres et hauts responsables ont été limogés pour leur incompétence et leur incapacité à respecter le délai dans une situation de crise nationale. Ayant essuyé une colère royale sans précédant, la fièvre des mauvaises herbes à arracher continue de s’étendre, mais cette fois ci avec l’évincement de secrétaires généraux de sept ministères marocains, dont celui du chef du gouvernement, Abdelouahed Fikrat, fraichement élu il y a juste quatre mois. Atlasinfo.fr a été le premier média à publier cette information, reprise juste après par TelQuel, qui annonce de nouvelles vagues dans la purge gouvernementale, subite et intransigeante.

Les sept secrétaires généraux concernés par cet évincement sont, tour à tour, Nadia Roudies, secrétaire général du ministère du tourisme, Fatna Chihab, secrétaire général du ministère de l’habitat, Mohamed Lotfi Mrnini, secrétaire général du ministère de la culture, Youssef Belkassmi, secrétaire général du ministère de l’éducation nationale, Abdelali Alaoui Belghiti, secrétaire général du ministère de la santé et enfin, Le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et ses sports, avec son directeur du budget. En même temps, il ne faut pas s’étonner que ces nouvelles victimes ne soient que les subordonnés des anciens ministres limogés, le 24 Octobre dernier, ce qui s’inscrit à vrai dans la logique de cette purge. Néanmoins, le seul responsable à avoir rescapé à cette épidémie est le patron de l’agence du Nord, Mounir El Bouyoussfi, en poste jusqu’à preuve du contraire !

 Il faut dire que le gouvernement marocain et ses hauts responsables n’ont jamais été secoués de cette force par le palais royal, ce dernier étant le garant de la sécurité du pays, un acteur clé du pouvoir exécutif et le gage de la paix et la prospérité du royaume. Tout compte fait, il faut être naïf ou inconscient pour affirmer que l’assaisonnement gouvernemental prendra bientôt fin ! 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale