"C'est inacceptable" : des ouvriers de Fiat font grève après le transfert de Ronaldo à la Juventus

Source : eurosport.fr
11/07/2018 11:00

L'arrivée de Cristiano Ronaldo à la Juventus ne fait pas que des heureux. Alors que le club italien a dépensé au total 117 millions d'euros pour recruter la star portugaise, les ouvriers de Fiat, à Melfi, ont décidé de faire grève. "C'est inacceptable de dépenser autant d'argent pour un seul homme", peut-on lire dans le communiqué.

Pour les médias italiens, c'est tout simplement "le transfert du siècle". Après neuf saisons au Real Madrid, Cristiano Ronaldo a officiellement signé à la Juventus mardi. Un séisme pour le mercato, un tremblement de terre sur la planète football à hauteur de 117 millions d'euros. Rajoutez à ça un contrat de quatre ans assorti d'un salaire net de 30 millions d'euros et le compte sera bon. Une addition salée qui n'est pas du goût de tous.

La famille Agnelli, propriétaire historique de la Juve mais aussi de Fiat, est en effet visée par les salariés de la marque italienne. Ainsi, les ouvriers de la ville de Melfi (province de Potenza), ont décidé de se mettre en grève après l'arrivée de Ronaldo. Les raisons ? Elles ont été expliquées dans un communiqué. "On nous demande de faire des sacrifices économiques depuis des années, c'est inacceptable de voir que la société Fiat dépense des centaines de millions pour un joueur de football", récite tout d'abord ce dernier...




Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale