Mur à la frontière : Donald Trump attise la peur et campe sur ses positions

Mur à la frontière : Donald Trump attise la peur et campe sur ses positions
Source : Parismatch.com
09/01/2019 09:00

Donald Trump a consacré sa première allocution télévisée à son projet de mur à la frontière mexicaine, pour remédier à ce qu’il a qualifié de «crise humanitaire». Les démocrates n’ont pas changé d’avis.

Au 18ème jour du «shutdown», pas de signe d’avancée des négociationsen vue. Donald Trump a enfoncé le clou mardi soir, lors de la première allocution télévisée de sa présidence. Il l’a consacrée à son projet de mur à la frontière mexicaine, pour remédier à ce qu’il qualifie désormais de «crise humanitaire» et de «crise du cœur et crise de l’âme» : «Les démocrates du Congrès ont refusé de reconnaître cette crise, et ils ont refusé de fournir à nos braves agents avec ce dont ils ont désespérément besoin pour protéger nos familles et notre nation», a-t-il déclaré, accusant les démocrates d’être les principaux responsables de cette fermeture partielle des administrations. Quelque 800 000 fonctionnaires fédéraux ne sont pas payés, qu’ils soient contraints à travailler ou non.

 

«Certains ont dit qu’une barrière était immorale. Alors pourquoi tous ces riches politiciens construisent-ils des murs, des clôtures et des portes autour de leurs domiciles ?», a-t-il demandé, reprenant un argument qu’il avait déjà avancé fin décembre, en évoquant la maison de Barack Obama–et en mentant sur la hauteur de la clôture construite.

Mur à la frontière : Donald Trump attise la peur et campe sur ses positions

Paris Match | |Mis à jour le 
Donald Trump dans le Bureau ovale, le 8 janvier 2019.Carlos Barria / Pool / Reuters

Donald Trump a consacré sa première allocution télévisée à son projet de mur à la frontière mexicaine, pour remédier à ce qu’il a qualifié de «crise humanitaire». Les démocrates n’ont pas changé d’avis.

Au 18ème jour du «shutdown», pas de signe d’avancée des négociationsen vue. Donald Trump a enfoncé le clou mardi soir, lors de la première allocution télévisée de sa présidence. Il l’a consacrée à son projet de mur à la frontière mexicaine, pour remédier à ce qu’il qualifie désormais de «crise humanitaire» et de «crise du cœur et crise de l’âme» : «Les démocrates du Congrès ont refusé de reconnaître cette crise, et ils ont refusé de fournir à nos braves agents avec ce dont ils ont désespérément besoin pour protéger nos familles et notre nation», a-t-il déclaré, accusant les démocrates d’être les principaux responsables de cette fermeture partielle des administrations. Quelque 800 000 fonctionnaires fédéraux ne sont pas payés, qu’ils soient contraints à travailler ou non.

 

«Certains ont dit qu’une barrière était immorale. Alors pourquoi tous ces riches politiciens construisent-ils des murs, des clôtures et des portes autour de leurs domiciles ?», a-t-il demandé, reprenant un argument qu’il avait déjà avancé fin décembre, en évoquant la maison de Barack Obama–et en mentant sur la hauteur de la clôture construite.

A lire :Donald Trump invente le soutien d'anciens présidents à son mur

"C’est un choix entre le bien et le mal"

«La seule chose immorale est que les politiciens ne font rien et qui laissent davantage d’innocents être horriblement persécutés», a poursuivi le président américain. «Quelle quantité de sang américain doit être versé avant que le Congrès ne fasse son boulot ?», a-t-il ajouté, citant des crimes commis par des sans-papiers. «C’est un choix entre le bien et le mal, la justice et l’injustice. Il s’agit de remplir notre devoir sacré envers les citoyens américains que nous servons.»

Un discours écrit pour attiser la peur, même si les chiffres officiels montrent que l’entrée illégale d’immigrés chute depuis 20 ans et qu’«aucune preuve crédible» n’a pu soutenir l’affirmation de Donald Trump selon laquelle des terroristes passaient à travers la frontière mexicaine pour entrer aux Etats-Unis...

 




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale