Analyse. Entre autonomie et "émiettement", l'avenir du Sahara vu par un expert international

Analyse. Entre autonomie et
Source : le360.ma
19/01/2019 11:00

L’avenir du Sahara est dans l’autonomie sous souveraineté marocaine et certainement pas dans l’émiettement et l’affaiblissement des Etats, affirme le géopoliticien français Aymeric Chauprade.

Dans une chronique géopolitique sous le titre «Sahara, un pourrissement du conflit qui nourrit le fondamentalisme islamique», publié par le site d’information français «Opinion Internationale», Aymeric Chauprade, également membre de la commission des Affaires étrangères, de la délégation Maghreb-UE, de la Commission interparlementaire pays ACP-UE au Parlement Européen, souligne que le Maroc a donné l’exemple, dès 2007, en étant le premier à mettre en place les conditions d’une véritable autonomie sahraouie dans le cadre de la souveraineté marocaine.

 

«Cette formule, juste, équilibrée et pragmatique, car garante de la stabilité de la sous-région, est la formule d’avenir et c’est pour cela que le fondamentalisme la combat avec une cruauté sans limites», soutient-il, invitant «tous ceux qui regardent le problème du Sahara avec les vieilles lunettes idéologiques du passé, celles de la guerre froide, à reconsidérer leur regard et à inscrire celui-ci dans la réalité géopolitique du moment».

 

Il a, dans ce contexte, affirmé que les grandes puissances attachées à la défense de l’intégrité territoriale et de la souveraineté (…) doivent peser, elles aussi, de tout leur poids afin qu’une solution juste et réaliste soit enfin apportée à ce conflit. «Ces grandes puissances comprennent déjà sans doute que la validation d’un nouveau séparatisme aurait des conséquences internationales néfastes», souligne l’auteur de cette chronique.

Et d'affirmer que «les populations sahraouies du Sud du Maroc ont le droit à un avenir stable et au développement. Elles ont compris, dans leur très large majorité, que le Maroc pouvait offrir cet avenir», soulignant qu’ «il est du devoir des Nations unies d’entendre ces populations qui veulent construire leur avenir dans un Etat moderne, respecté, écouté, et stabilisateur pour l’Afrique».

 

Dans cette chronique, l’auteur tire également la sonnette d’alarme sur les risques géopolitiques immenses que font peser sur la région sahélo-saharienne «la combinaison infernale des séparatismes et du fondamentalisme religieux».

 

Cette région immense gorgée de ressources comme l’uranium, le fer, le pétrole, attise les convoitises des grands acteurs du monde multipolaire et est devenue une plaque tournante des flux migratoires clandestins vers l’Europe et l’un des axes principaux du trafic de stupéfiants avec désormais 15% de la production mondiale de cocaïne qui transite par le Sahara, affirme Aymeric Chauprade, ajoutant que depuis des décennies, «des Etats de la région, dans le but d’accroître leur influence et d’affaiblir leurs voisins jouant un rôle stabilisateur, comme le Maroc et le Mali, ont favorisé, avec la complicité, tantôt naïve tantôt cynique, de certains pays occidentaux, les séparatismes sahraouis et touarègue avec, comme conséquence prévisible, l’accroissement du désordre dans toute la zone». Et de souligner, à ce propos, qu’en soutenant le séparatisme du Polisario, mouvement lui-même contaminé par l’extrémisme, «les services algériens jouent contre la possibilité d’une paix durable et bénéfique dans le Maghreb, condition préalable à tout mouvement d’intégration économique et politique de l’UMA».

 

Selon Aymeric Chauprade, «contrairement à ce qu’en disent certains, la question du Polisario ne peut ni ne doit être distinguée des questions touarègue et fondamentaliste». «Par quel miracle le Polisario aurait-il échappé à la dérive mafieuse et fondamentaliste que connaissent toutes les populations nomades du Sahara depuis deux décennies au moins?», se demande l’auteur de la chronique...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale