Royal Air Maroc : Abdelhamid Addou affiche ses ambitions

Royal Air Maroc : Abdelhamid Addou affiche ses ambitions
Source : aujourdhui.ma
19/09/2019 09:20

La rentabilité de la RAM existe, mais elle est tellement faible que la compagnie ne peut pas investir. Malgré l’amélioration du coefficient de remplissage, cela reste insuffisant.

Tirer la RAM vers le haut, atteindre la taille critique, devenir le principal hub en Afrique et construire un modèle économique pérenne. Ce sont quelques-unes des ambitions exprimées par Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, lors de la 15ème édition de «Les mardis du tourisme» qui s’est déroulée le 17 septembre à Casablanca. Sous le thème «Plan de développement de la RAM : quelle vision à moyen et long termes ?», cette rencontre était l’occasion pour le PDG de la RAM d’exposer les réalisations enregistrées à ce jour par la compagnie nationale, les obstacles financiers qui entravent son expansion, les échecs rencontrés sur certaines destinations et la stratégie envisagée pour sortir du statu quo.Rentabilité en deçà du potentiel, concurrence et moyens de progression limitésLors de sa présentation, Abdelhamid Addou s’est arrêté sur les niveaux de rentabilité de la compagnie expliquant que sur les 30 dernières années la flotte n’a pas vraiment évolué. «Nous sommes passés de 30 à 50 avions au moment où nos concurrents ont triplé, voire quadruplé de taille. C’est une progression de 2% par an du nombre d’avions quand la moyenne mondiale était de 7% pendant cette période», indique-t-il, ajoutant que la rentabilité de la RAM existe, mais elle est tellement faible que la compagnie ne peut pas investir. Malgré l’amélioration du coefficient de remplissage, cela reste insuffisant.

D’autant plus que les deux principaux axes qui sont Europe-Afrique et Maroc-Europe sont en panne et sont fragiles. Sur le segment Maroc-Europe, «nous n’avons pas eu 4/5 années de forte croissance depuis très longtemps et aujourd’hui nous ne pouvons pas juste fonder une stratégie de développement uniquement sur un segment qui est le tourisme sauf s’il est complètement pérenne et qu’il y ait de gros investissements derrière». Pour le segment Europe-Afrique, il y a plusieurs types de menaces. La première est une menace technologique. En effet, il s’avère que de plus en plus de compagnies s’équipent en avions moyen et long courriers touchant l’Afrique à moindre coût. De même, de nouveaux hubs africains ont vu le jour. Sur l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, la RAM est très présente, néanmoins les perspectives de croissance sont très limitées sur ces marchés. Du côté de l’Afrique de l’Est, la région est éloignée pour pouvoir y œuvrer un moyen-courrier...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale