Evolution du Covid-19 au Maroc

33237
confirmés
498
décès
23347
guérisons
Crédit immobilier : Bank Of Africa lance une plateforme de souscription en ligne Twitter lorgne sur TikTok Rentrée scolaire 2020-2021 : Les explications du ministère Botola Pro : L'Ittihad de Tanger lourdement touché par le Coronavirus Et si vous adoptez une cure Détox "spécial été "... Trump bannit TikTok et WeChat des États-Unis Baisse de la charge de compensation à 6,34 MMDH au premier semestre HCP : Plus d’un million de personnes en sous-emploi au 2e trimestre Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara candidat à un troisième mandat Le Real au pied du mur pour la reprise de la ligue des champions

La voiture bientôt totalement bannie à Bordeaux ?

La voiture bientôt totalement bannie à Bordeaux ?
Source : auto-moto.com
07/07/2020 07:40

Aujourd’hui, la voiture est devenue un objet de plus en plus controversé, décrié de toutes parts car jugée trop polluante, alors que de nombreuses grandes villes souhaitent désormais réduire au maximum son usage. C’est évidemment le cas à Paris, où Anne Hidalgo, tout juste réélue, poursuit de nombreuses années un plan simple : faire disparaître l’automobile de la capitale, par tous les moyens possibles.

Réductions du nombre de places de stationnement, création de pistes cyclables au détriment des voies de circulation, piétonisations de rues… etc. Bref, tout est fait pour dissuader les automobilistes de s’aventurer à Paris, en faisant tout pour leur compliquer la tâche. Mais l’édile n’est pas la seule à avoir un tel projet, bien au contraire. En effet, le nouveau maire de Bordeaux, Pierre Hurmic a lui aussi des plans similaires, mais au contraire de son homologue, il ne cache quant à lui aucunement ses ambitions. 

 

L’élu EELV a en effet déclaré à nos confrères de 20 Minutes que « Dans les aménagements urbains, 70% de la voirie est consacrée à la voiture, or elle représente 29% des déplacements à Bordeaux… je ne veux pas interdire la voiture, mais rééquilibrer les choses, même si à terme je pense qu’on ira vers une interdiction. […] Le piéton a le droit de marcher au milieu de la route, et la voiture s’adapte. Par ces mesures, vous pouvez dégoûter progressivement l’automobiliste d’emprunter ces chaussées… il faut le tester ». L’objectif est clair : passer l’envie aux conducteurs de prendre leur voiture en faisant tout pour lui compliquer la vie. Au moins, le message est passé. Bien sûr, l’édile a rapidement réagi à la polémique, évoquant dans un communiqué « des propos mal compris ». Selon lui, « L’interdiction de la voiture dans les centres-villes correspond à une vision de long terme et sur certains périmètres urbains, vision qui est déjà partagée par de nombreuses villes européennes ». Il ajoute également qu’il souhaite en parallèle développer l’offre de transports en commun. 

Un plan similaire pour Paris

Dégouter les automobilistes, c’est une stratégie déjà mise en place depuis plusieurs années à Paris, mais qui semble assez peu porter ses fruits, engendrant au contraire des embouteillages encore plus importants, se répercutant au-delà de la capitale. Pourtant, Anne Hidalgo ne compte pas s’arrêter sur sa lancée, alors qu’elle prévoit, entre autres, de supprimer plus de 60 000 places de stationnement, pour les transformer en pistes cyclables. Mais ce n’est pas tout, car la Maire de Paris a récemment fermé la rue de Rivoli aux voitures particulières, une mesure annoncée comme temporaire mais qui pourrait être rendue définitive. Concernant le périphérique, emprunté chaque jour par plus d’un million de voitures, celui-ci pourrait à terme voir sa vitesse réduite à 50 km/h contre 70 actuellement, et être traversé par des passages piétons et des pistes cyclables. Une décision qui devrait avoir un fort impact sur la circulation en Île-de-France, créant alors d’importantes congestions se répercutant sur les autres axes. Bref, autant dire qu’il sera de plus en plus difficulté de se déplacer en voiture à Paris, alors que l’ensemble des rues pourraient être limitées à 30 km/h, au lieu des 50 actuellement.

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale