Algérie : Quand Abdelaziz Bouteflika prolonge son 4e mandat

Algérie : Quand Abdelaziz Bouteflika prolonge son 4e mandat
Source : LesInfos.ma
12/03/2019 10:30

Le renoncement du président algérien et le report des élections ne sont en réalité qu’une « demi-victoire » pour le peuple algérien, qui voit le clan de Bouteflika encore aujourd’hui accroché au pouvoir. Les manifestations sont de ce fait maintenues et se poursuivront dès ce mardi.

C’est ce lundi 11 mars que le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé renoncer à une cinquième candidature à la présidentielle. L'annonce est tombée après plus de deux semaines de contestation des Algériens, qui sont descendus par centaines de milliers dans les rues du pays, et ailleurs dans le monde, pour dire « Non à un cinquième mandat » du président âgé de 82 ans. L'élection présidentielle quant à elle, prévue le 18 avril, a été reportée sans qu’aucune date ne soit arrêtée pour l’heure, ce qui laisse deviner un clan de Bouteflika déterminé à garder le contrôle et surtout le pouvoir sur la « transition ». 

« La dernière ruse de Bouteflika »

Pour le quotidien algérien « El Watane », qui consacre une partie de son numéro de ce mardi au « scepticisme » et au « rejet de la classe politique », estime que c’est la dernière ruse de Bouteflika qui « annule la présidentielle mais qui reste au pouvoir ». En effet, le président algérien lors de son annonce de se retirer de la course à la présidentielle a indiqué qu’il restera au pouvoir jusqu’à l’élection de son successeur. « Ce qui signifie qu’il restera en poste au-delà du 18 avril, sans préciser sur quelle base juridique la décision a été prise puisque la Constitution ne prévoit pas la prolongation de mandat. Ce qui ressemblerait à la proposition faite en décembre dernier par certains partis de l’Alliance présidentielle, soit le report de l’élection et la prolongation du mandat actuel du président. En résumé, le pouvoir cède sur le 5e mandat, mais garde la main sur la gestion de la transition », analyse le journal TSA-Tout sur l’Algérie.

Pour Rachid Nekkaz, l’un des principaux opposants d'Abdelaziz Bouteflika, l’heure n’est pas aux réjouissances. « La rue n’a pas encore gagné pour une raison très simple : C’est que le pouvoir est extrêmement machiavélique et le clan Bouteflika n’a pas démissionné. Le clan Bouteflika vient d’annuler l’élection présidentielle comme cela a été le cas en janvier 1992, il s’en est suivi dix années de guerre civile », a-t-il martelé au micro de France info. « La situation est extrêmement dangereuse car le mandat de Bouteflika se termine le 25 avril et il semblerait qu’il soit resté au pouvoir comme cela avait été le cas pour Joseph Kabila, en République Démocratique du Congo, qui avait joui d’un mandat glissant de deux années supplémentaires, où il a été maintenu à son poste », renchérit celui qui considère que le président algérien est en réalité décédé depuis 2012. En effet, victime d'un AVC en 2013, Abdelaziz Bouteflika n'a fait que de rares apparitions publiques lors de son quatrième mandat. S'il a lâché quelques mots lors de rencontres avec des dirigeants étrangers, il ne s'est que rarement exprimé en public depuis.

Les manifestations se poursuivront

Cette première victoire ne satisfait évidemment pas le peuple algérien qui compte poursuivre les manifestations dès ce mardi, tandis que plusieurs appels à une marche nationale ce vendredi pullulent sur les réseaux sociaux. Ainsi, comme le soulignent nos confrères du Huffington Post Maghreb, les internautes algériens - qui ont pointé du doigt la violation de la Constitution et averti contre une « ruse du pouvoir » - ont appelé à maintenir la mobilisation contre le « système en place ». Des sit-in sont quant à eux prévus aujourd’hui et les jours suivants dans plusieurs villes du pays. 




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale